Brosse pour chien : comment la choisir ?

Avoir un compagnon affectueux et tendre, la mascotte de toute la famille, la belle affaire ! Mais quelle que soit la race du chien de la maison, vous n’échapperez pas au rituel de toilettage qu’est le brossage.

Brosser son chien permet de vérifier la bonne santé de sa peau, la présence d’éventuels parasites. C’est également un moment de partage privilégié entre votre chien et vous.

Modalités du brossage

Selon les races, le poil de nos compagnons à quatre pattes est vraiment différent. Il y a les poils courts, mi-longs, durs, longs, crépus et laineux.

Le secret, c’est que les instruments que vous utilisez soient parfaitement adaptés au pelage de votre chien. Pour un bon toilettage, il faut : démêler pour enlever les nœuds, brosser assez longuement pour éliminer poils morts.

Quels instruments pour le toilettage

Pour démêler, il vous faudra un peigne, un démêloir, voir une étrille selon la fourrure du chien.

Quant à la brosse pour chien, elle peut être avec ou sans picots. Sans picots, en nylon ou en poils de sangliers, elle permet de lisser le poil. Avec picots, elle brosse le poil en profondeur.

Le choix se fait donc en fonction de l’âge du chien, la qualité de son poil et la présence ou non de sous-poil.

Les différents types de poils et les instruments adaptés

Poils courts et lisses

Comme par exemple le Boxer, Braque, Pinscher, Doberman. Il n’y a pas de problèmes de nœuds pour eux. Il faudra donc utiliser une brosse simple ou un gant à picots en caoutchouc. Le mouvement se fait d’abord à rebrousse-poil, puis dans le sens du poil.

Poils courts et durs

Dans cette catégorie, vous trouvez les Teckels à poils ras, et les Fox terriers à poils ras. Pour eux, il faudra utiliser une carde, qui est une brosse faite de petits picots métalliques, nommée aussi brosse à aiguilles.

Poils doubles

Il s’agit là de races de chien à poils lisses en surface mais possédant un sous-poil fourni. C’est le cas des Labradors par exemple. Pour eux, il vous faudra utiliser une carde et brosser le sous-poil de la naissance vers l’extérieur, puis finir en brossant la robe dans le sens de croissance du poil.

Poils longs et doubles

Ce type de pelage se retrouve chez de nombreuses races de chiens, notamment divers Bergers, les Lévriers afghans, Golden Retrievers. C’est le type même de fourrure qui se retrouve pleine de nœuds très rapidement si elle ne fait pas l’objet de brossages réguliers. Lorsqu’il y a trop de nœuds, il faut couper ceux-ci. Avoir un chien à poils longs nécessite un entretien rigoureux. Outre la longueur du poil, ces chiens possèdent un sous-poil très dense.

Il faut là travailler le poil touffe par touffe à rebrousse-poil avec une carde et poursuivre avec un démêloir dans le sens du poil.

Poils laineux ou crépus

C’est le poil des Caniches, des Bichons frisés. Il n’y a pas de mue pour ce type de poil. Ces chiens sont généralement tondus et passent plutôt chez le toiletteur. Un brossage doux dans le sens du poil, sans accrocher les boucles permet des garder un bel éclat à votre compagnon à 4 pattes.

 

Pour terminer, n’oubliez pas également que le brossage, outre le moment de complicité entre vous et votre chien, vous permet aussi de limiter les poils morts dans votre intérieur et/ou votre véhicule. En effet, certains types de poils sont assez réfractaires à l’aspirateur (courts et durs).